Résumé clinique
L’intervention présente une technique mini-invasive de traitement de la maladie hémorroïdaire par ligature des artères péri-rectales basses sous contrôle doppler et mucopexie.

L’intervention débute par l’introduction d’un rectoscope fenêtré muni d’un capteur doppler.

Une première exploration circonférentielle permet de repérer les artères nourricières des paquets hémorroïdaires et de les lier par plusieurs points en X.

Un deuxième tour est effectué 15 mm plus bas.

Une moyenne de 8 à 9 points en X sont ainsi placés au niveau du bas rectum.

Une à 4 mucopexies peuvent être réalisées en fin d’intervention, en fonction du stade de la maladie hémorroïdaire (stade III) et du nombre de paquets à traiter.

Les suites sont habituellement moins douloureuses qu’une hémorroïdectomie classique.
Autour du chirurgien - Espace IBODE
Une erreur s'est produite, merci de réessayer
L'élément a été correctement ajouté
Une erreur s'est produite, merci de réessayer
Le texte a été correctement sauvegardé
Le texte a été correctement supprimé
L'ordre des textes a été correctement mis à jour
Le statut de publication du texte a été correctement mis à jour
    Une erreur s'est produite, merci de réessayer
    Le document a été correctement sauvegardé
    Le document a été correctement supprimé
    L'ordre des documents a été correctement mis à jour
    Le statut de publication du document a été correctement mis à jour

    Documents

      Une erreur s'est produite, merci de réessayer
      L'image a été correctement sauvegardée
      L'image a été correctement supprimée
      L'ordre des images a été correctement mis à jour
      Le statut de publication de l'image a été correctement mis à jour

      Images

        Commentaires 
        Fonctionnalité réservée aux abonnés
        18/02/2019, 16:25
        Bonjour mr le pr JL Faucheron,
        Je vous remercie pour ces renseignements précieux,
        Je vous tiendrai au courant
        Bien cordialement
        Dr B Smai
        14/02/2019, 15:11
        A Badr eddine Smai :

        Cher Ami, il faut savoir s'il s'agit d'un prolapsus hémorroïdaire de stade 4 ou s'il s'agit d'un prolapsus total du rectum. Le mieux est de demander au patient de faire un selfie en position accroupie et en poussée. Il faut ausssi lui demander un viscérogramme pelvien (donne de meilleures renseignements que la déféco IRM) : une fois le diagnostic czeetain établi ce sera ou une rectopexie coelioscopique, ou une opération de HA2L - RAR (je reçois de plus en plus de patients ayant une récidive de maladie hémorroïdaire opérée par Milligan et Morgan : cette opération n'est peut-être pas si radicale que ça !!!

        j'espère avoir répondu à tes questions. Amicalement. Jean-Luc
        11/02/2019, 16:02
        bonjour Pr J Luc Faucheron,
        je souhaite avoir votre avis concernant un patient de 68 ans opéré déjà d'un prolapsus rectal il y a qqs années , hemorroidectomi e , actuellement il presente une muquense ano rectal qui se prolabe à l'effort de defecation ; IRM pelvienne dynamique ne montre pas de rectocele
        quel est la conduite à tenir devant un prolapsus muqueux?
        Informations sur l'intervention
        Durée:06:09 Mise à jour:21/02/2019
        Gestes techniques de l'intervention
        1. Ligature des artères(01:57)
        2. Mucopexis(04:18)